voyage-nature -dehesa_tres_riveros-jacques_artieda.jpg
11 July 2017

L'Estrémadure, terre du vulnérable Aigle Ibérique

L’Estrémadure, « Terre de Conquistadores », a toujours été une région d’émigration, lorsque pendant le « Siècle d’Or », des hommes partaient pour l’Amérique à la recherche de l’El Dorado, lorsque pendant les années 70, les machines agricoles remplacèrent les Hommes. Aujourd’hui, elle devient une terre d’immigration, de naturalistes qui désirent observer des animaux et plantes exceptionnels ou de rêveurs désirant fuir la ville pour retrouver leurs racines avec la nature

 

Non en vain, La SEO, c’est-à-dire la LPO espagnole, a déclaré 75% de la région « zone de protection spéciale pour oiseaux ». Plus de 330 espèces d’oiseaux peuvent être observés tout au long de l’année. Parmi elles, presque 200 espèces y passent l’hiver, autant que celles qui s’y reproduisent. L’Estrémadure est le point de rencontre entre le nord et le sud. Elle reçoit au printemps les oiseaux à la recherche d’insectes, de reptiles, d’amphibiens se réveillant après l’hiver,… Et à l’automne, elle accueille les oiseaux en quête de températures plus douces, d’eaux poissonneuses et de fruits. C'est là-bas que se trouve le rare aigle ibérique, espèce en danger d'extinction...

 

L’Aigle ibérique est classé comme espèce en danger et vulnérable. Cet aigle vit dans un habitat restreint et de nombreuses menaces pèsent sur l’espèce, faisant de ce magnifique rapace l’un des plus rares au monde.

 

Carte d'identité de l'Aigle Ibérique

L’Aigle ibérique vit principalement dans les plantations de chêne-liège, aussi bien en plaine que sur les collines. On peut aussi le voir autour des marais, le long des cours d’eau et dans les steppes parsemées de quelques arbres isolés. En Espagne habitent actuellement 240 couples d'aigles ibériques et un nombre inconnu de jeunes nomades.

Illustration extraite de l'ouvrage Tous les oiseaux rares d'Europe, Delachaux & Niestlé

        

                                           

                                                       

 

Menaces et protection
L’Aigle ibérique est une espèce en danger, vivant dans des zones restreintes en Espagne. Cette espèce est menacée par les empoisonnements, la perte de l’habitat, les électrocutions sur les lignes électriques, les dérangements humains, le piégeage dans les pièges à lapins, et le déclin des populations de ces derniers.
Cependant, l’Aigle ibérique est en train de recoloniser lentement le Portugal avec deux à six couples recensés.
En Espagne, il y avait 175 couples en 2002. On en compte approximativement 200 en ce moment. Mais le dernier recensement de 2013 donne 396 couples en Espagne et 11 au Portugal. Un énorme progrès pour cette espèce toujours classée Vulnérable. Fait positif, le faible nombre de couples d’Aigles ibériques augmente lentement, grâce à d’importantes mesures de protection et à l’augmentation du nombre de zones protégées.

 

Sauriez-vous reconnaître le chant et cri de l'Aigle ?

L’Aigle ibérique émet des cris semblables à des aboiements « krao-krao » lancés en séries. Cet aigle est bruyant pendant la saison de reproduction ou lorsqu’il défend sont territoire de chasse contre un autre rapace. En dehors de ces moments il est plutôt silencieux. 

                                        

 

 

 

 

 

                              

                                          

 

Sources : Biodiversité au Portugalhttp://www.oiseaux-birds.com/fiche-aigle-iberique.html - Xeno Canto - Delachaux et Niestlé